Peurs du confiné mis en parallèle avec pyramide de Maslow

Peurs du confiné mis en parallèle avec pyramide de Maslow

Les peurs et les pertes du confiné mis en parallèle des besoins de la pyramide de Maslow
 
Abraham Maslow est un psychologue américain connu pour son approche humaniste et ses travaux sur les besoins humains.
 
Dans les années 1940 il propose un modèle, désormais mondialement connu, qui établit les besoins humains et les classifie selon 5 catégories :
 
1. Le besoin physiologique
2. Le besoin de sécurité
3. Le besoin d'appartenance
4. Le besoin de reconnaissance
5. Le besoin d'accomplissement de soi
 
Si le modèle a largement été controversé, voire défini comme désuet ou incomplet, il reprend du sens en cette période de confinement et de pandémie.
En effet, l'idée de Maslow était qu'un niveau ne pouvait pas être atteint avant de s'assurer que le précédent est pleinement acquis.
Ainsi dans cette logique, on ne pourrait pas tomber amoureux (3ème besoin, d'appartenance) avant de s'assurer d'avoir de quoi se nourrir (1er besoin, physiologique) ni même avant de se sentir en sécurité (2ème besoin).
 
Un autre modèle, le FCB (Foote, Cone et Belding) prends en considération les comportements intellectuels (réfléchis) par rapport aux comportements liés aux émotions (impulsifs).
Il met également en avant le degré d'implication de la personne et la valeur accordée à chaque besoin. Cela permet notamment de comprendre pourquoi nous pouvons acheter des produits de luxe pourtant inutiles à notre survie, ou rechercher un.e conjoint.e pour se sentir plus sécurisé par rapport aux standards sociaux...
 
Néanmoins, malgré ses imperfections, la pyramide de Maslow reprend un sens tout autre en période instable comme nous la vivons actuellement.
 
En effet, il apparait clairement que le besoin de sécurité (niveau 2) et les besoins physiologiques (1er niveau) sont de nouveau bel et bien mis en avant, reléguant tous les autres besoins.
 
Il suffit de voir les mouvements de panique ou de foule pour les achats de denrées alimentaires (pates, riz, et même le papier toilette !)...
Chacun cherche à se sentir déjà en priorité en sécurité chez soi et éviter la contamination (niveau 2) .
Les peurs liées à la sécurité financière sont également présentes : chacun repense son activité, s'inquiète du lendemain de la pandémie.
 
Une fois rassurés sur ces deux points, chacun a besoin de se tourner vers autrui et de prendre des nouvelles des autres, de ses proches (niveau 3, amour, amitié, relations).
 
Les deux derniers niveaux, quant à eux, sont relégués au rang du "on verra ça plus tard en temps voulu"
 
Nous avons voulu synthétiser les peurs et les pertes liés aux différents niveaux des besoins selon Maslow et vous apporter une approche en cette période spéciale.
 
Reconnaissez-vous certaines peurs ou pertes ? Arrivez-vous à vous situer dans cette pyramide ?
ou au contraire, vous ne vous retrouvez pas dans ce modèle de Maslow ?
 
Laissez nous vos commentaires
 
Et surtout, prenez plus que jamais soin de vous, de vous, et de vous
 
Vanessa & Stéphane.
Connecteurs d'émotions.