Contact  Stephane : 06 86 56 42 31  

Contact  Stephane : 06 86 56 42 31 
Vanessa : 06 80 85 31 81  I  Actualité  I 

 Vanessa : 06 80 85 31 81  I  Actualité 

On en parle

11 mai 2020 ! fin du confinement...et après ?

11 mai 2020 ! fin du confinement...et après ?

11 mai 2020
 
Ce jour tant attendu qui restera dans nos mémoires.
 
Nos portes s’ouvrent après plus de 55 jours de confinement.
 
Nous allons ressortir de chez nous avec un brin de mélancolie ...
Car notre vie d’avant n’est plus et celle devant nous est inconnue.
 
Nous allons devoir rester prudents, vigilants...
Garder nos masques, respecter les distances avec nos proches, nos amis…
Ce n’est pas encore le temps des embrassades, des accolades…
Soyez patients et pensez aux soignants qui sont épuisés.

C’est à nous de jouer maintenant, pour qu’une deuxième vague ne nous submerge pas.

Ensemble nous saurons vaincre ce virus et profiter de nos prises de conscience pour faire renaître un nouveau « vivre ensemble »🙌
Stéphane et moi vous souhaitons une bonne et douce reprise.
Prenez soin de vous et vos proches.🙏
En attendant la reprise de nos ateliers, nous restons à votre entière disposition😍
 
Pour plus d’informations sur nos ateliers visitez notre site (www.connectemo.fr) ou contactez nous
Stéphane DECLERCQ 06 86 56 42 31
Vanessa BUCHERT 06 80 85 31 81
Merci de partager un maximum
 
Vanessa & Stéphane.
Connecteurs d'émotions.

 

 

Le temps du changement. La transition après le confinement

Le temps du changement. La transition après le confinement

- NOUVEAU DÉPART -
 
Le confinement = une opportunité pour faire le point et se poser les bonnes questions
Sur votre Vie privée… Votre Vie professionnelle… Votre Couple …
Vos Besoins… Vos Envies… Votre mode de vie…
Et surtout sur ce que vous ne voulez plus…
 
=> Redonner un nouveau sens à votre Vie, un nouvel élan
Mais APRÈS ?
J’en fais quoi de toutes ces prises de conscience ?
Comment je les transforme en actions ?
Comment je fais le deuil de cette vie d’avant ?
Comment j’assume mes nouveaux choix, mes nouveaux besoins, mes nouvelles envies ?
+ de 5 semaines (de confinement) qui seront peut être le déclencheur d’un changement, qu’il soit petit ou grand.
 
Et c’est là, que notre atelier « Transitions de vie » prend tout son sens.
L’atelier « Transitions de Vie » vous permet de comprendre les différentes phases que l’on peut traverser lors de tout changement.
Entre la fin d’une période et la suivante il y a parfois un passage à vide et un grand nombre de réponses à trouver.
 
Depuis presque un an, Stéphane et moi, nous vous accompagnons dans ces différentes phases de transitions au travers de nos ateliers de 3 jours.
En intelligence collective et fort de l’expérience de tout à chacun, vous apprendrez à adopter une attitude juste pour redonner du sens à votre vie.
 
Et si votre première transition était de faire le choix d'un nouveau départ ?
 
Pour plus d’informations sur nos ateliers visitez notre site (www.connectemo.fr) ou contactez nous
Stéphane DECLERCQ 06 86 56 42 31
Vanessa BUCHERT 06 80 85 31 81
Merci de partager un maximum
 
Vanessa & Stéphane.
Connecteurs d'émotions.

 

 

Quel peut être le positif derrière toute situation ?

Quel peut être le positif derrière toute situation ?

Aujourd'hui, Vanessa et moi avions envie de légèreté...de partage... de positif (ou tout au moins d'une intention de positiver)...
 
Que vous soyez confiné, en télétravail, ou sur la route pour aller bosser... que le confinement soit une véritable opportunité ou une source de gabegie ingérable... quel serait une chose positive que vous y trouvez ? 
 
Quel ciel bleu peut il y avoir derrière le gris ? 
 
Pour ceux qui doivent se rendre au travail, ce peut être qu'il n'y ait plus de bouchons... ou un gain de temps le matin pour partir plus tard... pour d'autres c'est peut être de profiter de vos enfants, ou de redécouvrir des choses laissées de côté et remises sans cesse à plus tard...
 
Cherchez le positif, aussi infime soit il, aussi intense soit il.. et partagez le nous en commentaire...
 
De même, laissez vous aller en nous partageant quelle est (ou quelles sont) votre nouvelle activité préférée depuis le confinement ?
 
Vanessa & Stéphane.
Connecteurs d'émotions.

 

 

Peurs du confiné mis en parallèle avec pyramide de Maslow

Peurs du confiné mis en parallèle avec pyramide de Maslow

Les peurs et les pertes du confiné mis en parallèle des besoins de la pyramide de Maslow
 
Abraham Maslow est un psychologue américain connu pour son approche humaniste et ses travaux sur les besoins humains.
 
Dans les années 1940 il propose un modèle, désormais mondialement connu, qui établit les besoins humains et les classifie selon 5 catégories :
 
1. Le besoin physiologique
2. Le besoin de sécurité
3. Le besoin d'appartenance
4. Le besoin de reconnaissance
5. Le besoin d'accomplissement de soi
 
Si le modèle a largement été controversé, voire défini comme désuet ou incomplet, il reprend du sens en cette période de confinement et de pandémie.
En effet, l'idée de Maslow était qu'un niveau ne pouvait pas être atteint avant de s'assurer que le précédent est pleinement acquis.
Ainsi dans cette logique, on ne pourrait pas tomber amoureux (3ème besoin, d'appartenance) avant de s'assurer d'avoir de quoi se nourrir (1er besoin, physiologique) ni même avant de se sentir en sécurité (2ème besoin).
 
Un autre modèle, le FCB (Foote, Cone et Belding) prends en considération les comportements intellectuels (réfléchis) par rapport aux comportements liés aux émotions (impulsifs).
Il met également en avant le degré d'implication de la personne et la valeur accordée à chaque besoin. Cela permet notamment de comprendre pourquoi nous pouvons acheter des produits de luxe pourtant inutiles à notre survie, ou rechercher un.e conjoint.e pour se sentir plus sécurisé par rapport aux standards sociaux...
 
Néanmoins, malgré ses imperfections, la pyramide de Maslow reprend un sens tout autre en période instable comme nous la vivons actuellement.
 
En effet, il apparait clairement que le besoin de sécurité (niveau 2) et les besoins physiologiques (1er niveau) sont de nouveau bel et bien mis en avant, reléguant tous les autres besoins.
 
Il suffit de voir les mouvements de panique ou de foule pour les achats de denrées alimentaires (pates, riz, et même le papier toilette !)...
Chacun cherche à se sentir déjà en priorité en sécurité chez soi et éviter la contamination (niveau 2) .
Les peurs liées à la sécurité financière sont également présentes : chacun repense son activité, s'inquiète du lendemain de la pandémie.
 
Une fois rassurés sur ces deux points, chacun a besoin de se tourner vers autrui et de prendre des nouvelles des autres, de ses proches (niveau 3, amour, amitié, relations).
 
Les deux derniers niveaux, quant à eux, sont relégués au rang du "on verra ça plus tard en temps voulu"
 
Nous avons voulu synthétiser les peurs et les pertes liés aux différents niveaux des besoins selon Maslow et vous apporter une approche en cette période spéciale.
 
Reconnaissez-vous certaines peurs ou pertes ? Arrivez-vous à vous situer dans cette pyramide ?
ou au contraire, vous ne vous retrouvez pas dans ce modèle de Maslow ?
 
Laissez nous vos commentaires
 
Et surtout, prenez plus que jamais soin de vous, de vous, et de vous
 
Vanessa & Stéphane.
Connecteurs d'émotions.

 

 

Les 5 phases psychologiques de la quarantaine

Les 5 phases psychologiques de la quarantaine

Les 5 phases psychologiques de la quarantaine :
 
Un article simple, clair, qui vous permettra de vous situer dans le processus du confinement et de ce que cela peut générer chez vous.
Bonne lecture :)

 

 

Merci à tous les soignants. Poètiquement :)

Merci à tous les soignants. Poètiquement :)

Merci à tous les soignants.
 
C'est le message que nous voudrions encore et encore souligner.
C'est le message que nous avions envie de partager et repartager.
 
Suite à notre proposition d'accompagnement et d'écoute pour les personnes confinées, Vanessa et moi pensions également aux angoisses et aux peurs des soignants.
Nous sommes là pour eux, pour vous, aussi.
 
Cela m'a donc inspiré un brin de poésie que j'ai voulu mettre en image.
N'hésitez pas, appelez-nous, contactez-nous, discutons et déposez ce qui vous pèse...
Merci à tous les soignants, au sens très très large bien entendu...à tous ceux et celles qui permettent au maximum d'avoir du soutien.
 
----
 
M aintenir la vie coute que coute
E spérer là où d’autres doutent
R éussir à tenir la route
C roire en la vie qui envoûte
I déaliser la santé autrement qu’au compte-goutte
 
A vous tous et toutes qui êtes des deux côtés de la barrière…
 
T ant de maux outranciers et si peu de mots pour vous remercier
O bjectez vos conditions et soumettez votre sédition
U nissons nos émotions et établissons une coalition
S oyez appréciés pour votre dévouement nourricier
 
L aissez nous vous aimer comme vous nous aidez
E coutez votre intuition et bannissez votre reddition
S achez vous échapper et laissez nous vous enlacer
 
S oignez les et laissez nous prendre soin de vous
O euvrez pour le bien et oubliez le mal microbien
I l suffirait d’un instant…juste un temps non suffocant,
G énéré par notre écoute sans jugement et sans gêne
N ’hésitez pas, qu’à cela ne tienne !, qu’on vous soutienne
A insi pour un temps, un moment, une heure de confinement
N e plus penser qu’à vous et vous permettre d’avouer
T oute votre sensibilité et votre manque de sérénité
S acrifiés que vous êtes au chevet de votre Hippocrate sacré
 
-----
Merci de relayer et de partager.
Vanessa & Stéphane, Connecteurs d’Émotions

 

 

les 4 accords toltèques : traduction

les 4 accords toltèques : traduction

Et si nous revisitions les accords toltèques aujourd'hui ?

4 accords pour éviter tant de désaccords...
4 preceptes qu'il serait bon d'appliquer, de réviser ou .. de découvrir...
4 pensées positives et nourrissantes pour rendre vos enfants (et vous-mêmes !) plus responsables. :-)
4 minutes pour lire ce petit post et prendre soin de vous et de vos proches...

C'est parti ?

ACCORD NUMERO 1 : Que votre parole soit impeccable.

TRADUCTION : surveillez vos propos, et tournez 7x votre langue dans la bouche avant de parler...
Et cela s'applique aussi bien aux autres qu'à vous-mêmes : combien de personnes s'autolamentent, s'autodévaluent, s'automutilent avec des mots tranchants comme des rasoirs ?


ACCORD NUMERO 2 : N’en faites jamais une affaire personnelle.

TRADUCTION : Apprenez à vous défendre chaque fois que vous vous sentez jugez par les autres.
La clé réside dans la compréhension qu'à chaque jugement émis, la personne parle en réalité d'elle-même. En langage coach, on dit souvent "qu'est ce que cela dit de vous ?"... En effet, qu'avez-vous à apprendre de vous-même lorsque vous criez, que vous êtes en colère contre d'autres ? lorsque vous avez peur, lorsque vous ne savez plus quoi dire ou quoi faire ? Aisni, de la même façon, lorsqu'on vous critique, cessez d'être victime de souffrances inutiles en activant ce bouclier mental de penser qu'il s'agit d'un poison envers votre interlocuteur lui-même.

 

ACCORD NUMERO 3 : Ne faites aucune supposition.

TRADUCTION : Arrêtez d'écouter votre petite voix qui ne voit que le mal et les catastrophes partout...
Au contraire de vous vous faire des idées, des films, des théories, des hypothèses qui au final se muent en certitudes, ayez le courage de poser des questions aux autres, d'être curieux, de creuser et d'aller oser demander en profondeur ce qui vous perturbe ou ce qui vous titille, ce que vous ne trouvez pas clair... Cela vous évitera bien des malentendus voire des situations bien plus dramatiques et toute la souffrance qui va avec.

 

ACCORD NUMERO 4 : Faites toujours de votre mieux.

TRADUCTION : Chaque jour, à chaque instant, essayez de ne pas être trop dur envers vous-même. OK ce n'était pas parfait, OK sur une échelle de 0 à 10 on aurait pu faire mieux en ayant 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 ou 10 ? OK mais voyez aussi que vous êtes peut-être parti de 0 et que vous avez fait de votre mieux en prenant en compte les circonstances, les ressources, l'environnement, les autres, les croyances... et que même le 1 d'aujourd'hui reste un "mieux" que 0 d'un autre jour. Et au moment même où vous passerez au 2, votre notion de "mieux" changera. Ainsi le mieux est en mutation perpétuelle, alors plutôt que de courir après lui, prenez simplement conscience que faire du mieux qu'on peut est déjà une super TOP BEST attitude :)

Alors et vous, quel est l'accord toltèque qui vous parle le plus ?

 

 

Pour occuper les enfants durant le confinement (et après !)

Pour occuper les enfants durant le confinement (et après !)

Aujourd'hui, on pense aux enfants, car c'est vendredi, c'est le weekend qui s'annonce, et c'est le confinement toujours et encore (et en plus il parait que ca va encore durer)

Alors je vous propose un petit partage (encore et toujours)
Si chacun de nous pouvait proposer en commentaire, un site, une activité, un jeu, un article, dédié aux enfants, et à leur occupation ?

Connecteurs d'Emotions ouvre le bal et vous propose cet article du Journal des Femmes qui recense déjà de nombreux liens :
https://www.journaldesfemmes.fr/maman/enfant/2626453-coronavirus-confinement-culture-enfants

et nous ajoutons ces 2 coups de coeur pour petits et grands :

https://www.jeux-geographiques.com/

https://www.jeuxpedago.com
865 jeux de tout niveaux, sur toutes les matières : une manière ludique d'apprendre et de s'amuser (ca marche même avec les grands)

A vous !
Stéphane & Vanessa

 

Aujourd'hui est un cadeau c'est pourquoi il se nomme présent

Aujourd'hui est un cadeau c'est pourquoi il se nomme présent

Hier est derrière, demain est un mystère, mais aujourd'hui est un cadeau , c'est pour cela qu'on l'appelle présent.
Proverbe chinois

Pourquoi un cadeau en illustration ? parce qu'il y a un anniversaire aujourd'hui...et comme il s'agit de celui qui écrit cet article, je vais tenter ce jour d'être plus bref que dernièrement...

J'ai 16802 jours aujourd'hui et je voudrai vous remercier...

Merci à vous de nous liker , de nous partager , de nous soutenir et aider à développer Connecteurs d'Emotions.
Merci pour ceux et celles qui participent aux commentaires FaceBook sur les humeurs du jour (continuez de le faire...)
à ceux et celles qui nous ont envoyé la photo de leur vue depuis leur lieu de confinement (continuez à le faire...)
à ceux et celles qui nous relayent en intégrant leurs amis et en les invitant à venir lire nos contenus...

Et pour fêter cela, si on se faisait un petit cadavre exquis revisité version poétique ?
Chacun m'envoie en message privé ou mail (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) une seule phrase, dont la rime doit se terminer en -ion (comme.....Connecteurs d'Emotions. )...
Si vous jouez le jeu, j'aurai largement de quoi publier ce poème en souvenir de ce 26 Mars 2020...

et pour finir avec un autre poète, rappelez vous que "De temps en temps, il est bon d'arrêter notre quête de bonheur et d'être tout simplement heureux" (Guillaume Apollinaire)

A vos claviers
Passez une belle journée...

Votre Principale Emotion du jour ?

Votre Principale Emotion du jour ?

En cette 9ème journée de confinement, quelle a été votre principale émotion aujourd'hui ?
Peur , Colère , Tristesse , Joie ?
 
Si hier nous parlions du rapport entre la pensée, les émotions et les actions, penchons nous aujourd'hui un peu plus en avant sur les émotions.

Était-ce plutôt de la joie, de l'allégresse, de la bonne humeur ?
Ou de la colère, une forme d'irritation, d'agressivité envers vous même ou les autres ?
Peut être étiez vous plus dans une forme de mélancolie, de vide et de tristesse ?
Ou alors vous ressentiez plutôt une forme d'appréhension, de peur, d'anxiété ?
Qu'importe vos ressentis, pensez-y dès maintenant, avant de continuer votre lecture.
Réfléchissez tout simplement à comment vous avez vécu cette journée, de manière générale...
 

....
...
..
.

De retour ?

Voici ce qui déclenche les principales émotions :

LA JOIE trouve ses origines dans l'expression de la réussite, de la réalisation de soi ou de ses objectifs fixés pour le jour.
LA COLERE indique que la limite d'une règle ou d'une valeur a été franchie par vous-même ou par une autre personne. C'est l'injustice, la frustration, le fait de se sentir attaqué. C'est la fameuse goutte qui fait déborder le vase, le "tu pousses le bouchon un peu trop loin Maurice". Lorsque vous êtes "à bout" et que vous commencer à .. bouillir
LA TRISTESSE s'apparente au sentiment de perdre ou d'avoir perdu quelque chose ou quelqu'un d'important pour soi. Cela peut être un deuil, une séparation, un départ vis à vis d'une personne, mais cela peut aussi être la sensation de perte : perdre son temps, sa liberté. Si je vous parle de perdre pied, quel lien faites-vous avec l'index de conscience évoqué hier (tête/cœur/corps) ?
LA PEUR est la perception qu'une menace va bientôt arriver et que vous ne vous sentez pas adapté ou prêt face à cela. C'est le danger, l'inconnu.

Chacune de ces émotions véhicule un message positif et répond à un besoin fondamental pour vous...ce qui peut sembler paradoxal pour la tristesse, la colère ou la peur...

LA JOIE remplit votre besoin de partager, d'appartenir à un groupe ou une communauté, ou tout simplement votre envie comblée de vous ressourcer et de vous retrouver...
LA COLÈRE exprime votre besoin d'être entendu, de vous affirmer ou de défendre votre intégrité. Elle a pour but d'obtenir un changement, une réparation (une excuse, une rectification) mais également de revisiter ce qui a été malmené. Elle permet de gérer et redéfinir ses propres règles ou limites.
LA TRISTESSE a pour finalité de vous faire rebondir, de passer à autre chose, de relativiser, de lâcher prise, de vider le vase pour pouvoir le remplir de nouveau... Elle comble votre besoin d'être réconforté.
LA PEUR puise dans vos besoins de vous sentir protégé, en sécurité. De vous savoir préparé, d'anticiper les effets négatifs de la menace. Elle a pour objectif de rassurer (en obtenant des informations ou en passant à l'action).

Alors maintenant que vous vous rappelez ce que vous avez principalement vécu comme émotion aujourd'hui, remémorez vous ce dont nous parlions dans l'article d'hier : en règle générale, l'émotion survient en premier. Elle a alors un impact direct sur notre pensée puis sur nos actions ou comportements... c'est la fameuse pensée automatique.

Pour ÉVITER DE SUBIR trop longtemps votre émotion, il suffit alors de modifier cet ordre aussitôt que vous en prenez conscience. Ainsi, vous ne vous rendrez plus otage de cette émotion et vous serez à même de mieux la vivre.
Diminuer l'intensité de votre peur, de votre tristesse ou de votre colère suppose de passer en mode de pensée alternative, et donc d'actionner votre capacité de raisonnement et d'action avant de laisser exprimer votre émotion.
Parfois on voudrait refouler rapidement une émotion en se laissant aller à l'expression directe de celle-ci (dans le cas de la colère vous voyez parfaitement ce dont il peut s'agir ... mais aussi désagréables soient elles, toutes les émotions existent dans un but de protection. En prendre conscience permet d'en diminuer leur impact, les accepter pleinement permet de se remettre en mouvement.
Maintenant, prenez un temps de CALME et de RÉFLEXION pour revisiter votre émotion du jour partagée et la manière dont vous l'avez ressentie, exprimée et gérée...
Gardez en vous que la période de confinement peut être délicate et n'est facile que dans de rares cas. Remerciez vous d'avoir (lu cet article jusqu'au bout ! :)) travaillé un peu vos émotions... Ne serait ce que d'y réfléchir est déjà une forme de maturité émotionnelle, mais ça encore ce sera pour une autre fois !

**** Portez-vous bien, restez chez vous au maximum. ****

Une pensée particulière pour ma partner Vanessa qui s'est inscrite comme bénévole pour aider les équipes des soignants et qui a été appelée ce soir en renfort...
Stéphane, Connecteurs d’Émotions.

 
Etre en phase, aligné, équilibré : index de conscience

Etre en phase, aligné, équilibré : index de conscience

Et si on « étudiait » un peu Connecteurs d’Emotions ?...
 
Chez Connecteurs d’Emotions, on aime ce qu’on appelle l’index de conscience (parfois encore appelé plus difficilement : index de computation )
 
Kézako ? Vous avez sûrement entendu des personnes dire « je me sens en phase… » ou « Oh cette personne, on la sent alignée dans ses valeurs » ou encore plus simplement quand on se dit être « équilibré, bien dans sa tête...»
 
En fait l’index de conscience prend en compte 3 composantes propres à chacun :
- Ce qu’on pense
- Ce qu’on ressent
- Ce qu’on fait
 
L’être, c'est le corps et l'esprit, le mental et le physique. On pourrait aussi dire que l'être Humain c'est la pensée, les émotions et les actions.
Et le bien être c'est tout simplement l’équilibre ou l'harmonie entre les trois.
Chacune est associée à une partie de nous : la tête pour le siège de la pensée, le cœur pour les émotions ressenties, et le corps pour les actions mises en place.
 
Tiens tiens, tête cœur corps… regardez un peu notre logo, on les retrouve bien.. .et en couleur svp ! Jaune orangé pour la tête, mauve pour le cœur et bleu pour le bas du corps… et voyez-vous la pliure au centre de notre personnage en gris ? elle aligne parfaitement la tête, le cœur, et le corps… La mise en mouvement est indiquée par les 3 petits traits autour, encore une fois chacun sa couleur…
 
OK OK C’est bien mignon tout ça, mais on en fait quoi nous lecteurs, de ces 3 composantes ?
 
Et bien voilà, quand on fait ce qu’on pense et qui est en accord avec ses ressentis, on est justement aligné, en phase, en équilibre. Lorsque ce n’est pas le cas, il y a un décalage, et c’est ici que les soucis peuvent parfois commencer. Et ils sont multiples !
 
Prenons le cas d’un burn-out… Une personne qui travaille énormément (Action : corps), et qui pense (Tête) beaucoup (avec ce sentiment de culpabilité si elle ne fait pas…) à un tel point … qu’elle ne s’écoute plus (Cœur/émotions/sentiments) ! Décalage, déséquilibre… et qui lâche en premier dans un burn-out pour prévenir la personne de ce dérèglement ? le corps… Une fatigue extrême, la sensation de vide, d’être comme un zombie, incapable de tout même de choses pourtant si banales… une autre relation que nous aborderons un autre jour (celle entre le corps et l’esprit)…

Un autre exemple ? La procrastination… haaa ça vous parle sûrement (pour ceux et celles dont le terme reste barbare, c’est le fait de remettre sans cesse à demain toutes les choses à faire…). Et bien étudions la question : Une fois encore, l’envie de faire est là : « bon demain c’est sûr je m’y mets… je veux faire… » (la tête qui pense)… et l’envie est là « Ça me ferait tant plaisir de faire cela, je serai content … » (émotion, cœur ».. sauf que le corps (l’action) n’est jamais au rendez-vous… Décalage une fois encore…

Un dernier exemple et c’est à vous de travailler un peu : votre enfant (compagnon ou autre) refuse de réaliser une activité et vous le fait bien comprendre !… En ces temps de confinement je suis quasi certain que cela vous parlera aussi...
En mode de pensée automatique, c’est un évènement déclencheur d’émotions aux 3 niveaux de l’index de conscience qui commence par :
1. Ce que vous ressentez (cœur, émotion) « Je me sens humilié, pas écouté… » qui entraine 2. Ce que vous pensez (tête) « Il me manque de respect non mais ! » et qui déclenche le comportement associé : 3. Ce que vous décidez de faire (action, corps) « je lui ordonné fermement de faire ce que je lui ai demandé ! »
Conséquence : naissance d’un conflit….

Et si vous vous essayiez à la pensée alternative ?
Lorsque cet évènement déclencheur (refus de réaliser une activité) arrive, une autre approche serait de ne pas laisser vos émotions guider la pensée et vos actes… On relègue l’émotion au 3ème niveau. On commence par être factuel, et par la pensée : 1. « Il doit y avoir une bonne raison et je dois mieux la comprendre ». 2. On agit en conséquence de cette pensée : « Je lui demande ce qui l’empêche de réaliser ce qui est demandé » et alors 3. L’émotion ressentie à ce moment sera toute autre « Je reste et me sens calme, positif et confiant »… Tout cet alignement peut amplement permettre à déboucher sur un échange plus serein ou constructif comme conséquence.

Un peu simpliste ? Pas tant que cela. Bien entendu, selon la réponse, un autre cycle arrive.. dans lequel vous pourriez une fois encore retomber dans la pensée automatique… Tout est question de connaitre ses émotions, et de savoir les inclure dans vos comportements. Mais cela fera partie d’une autre publication sur les émotions ...

A vous de « travailler » : et si vous nous partagiez vos équilibres, ou décalages ressentis entre ce que vous vous dites, ce que vous ressentez et ce que vous faites parfois ? Je suis certain qu’il y a beaucoup de partages à faire et que chacun pourra s’y retrouver en partie . A vos commentaires !

Être humain c'est penser, ressentir et agir.
L'harmonie c'est l’équilibre entre le mental, l’émotionnel et le physique.
Bien être c'est unifier cet esprit, ce cœur et ce corps.

Merci de partager, cela ne coûte rien ni en temps ni en argent... et cela permet plus d'échanges et de commentaires pour dialoguer en ces temps de confinement ...
Vanessa & Stéphane, Connecteurs d’Émotions

 

 

Confinement... partagez vos vues !

Confinement... partagez vos vues !

A partir d'aujourd'hui et quotidiennement, Connecteurs d’Émotions vous proposera :

logo footer

A propos de nous

Avec une approche interactive, encadré par deux coachs professionnels ICF, vous vivrez différents ateliers qui vous permettront d'aller à la rencontre de vos mécanismes émotionnels, au delà de vos blocages et de vous mettre en mouvement.

Lire la suite

Pour nous contacter

Vanessa Buchert
Email. vanessa@connectemo.fr  
Tél. 06 80 85 31 81

Stéphane Declercq
Email. stephane@connectemo.fr 
Tél. 06 86 56 42 31

facebook connecteurs emotions linkedin connecteurs emotions

Prochaines dates

L' atelier : les transitions de vie
Et si votre première transition était de faire le choix d'un nouveau départ ?

Lire la suite

 

Image